CRÉDIT À L'ETRANGER POUR FRANÇAIS

CRÉDIT À L'ETRANGER POUR FRANÇAIS

PRÊT À L'ETRANGER POUR FRANÇAIS NON-RÉSIDENT ET RÉSIDENT

Le financement à l’étranger pour Français est défini comme un prêt accordé par un organisme de prêt étranger ou une banque étrangère au profit d’un Français qui maintient sa résidence en France.

L'emprunt à l’étranger pour Français est exclusivement destiné à aider les Français qui se voient refuser des financements par les banques françaises pour des raisons diverses et qui trouvent des solutions de crédit hors de la métropole.

Le prêt à l’étranger pour Français non-résident est un financement spécial qui s’adresse aux personnes de nationalité française et qui ne résident pas à l’étranger.

Le crédit à l’étranger pour Français non domicilié est arrangé en principe par des banques étrangères et des courtiers de crédit basés hors de France qui élaborent une solution sur la base de la situation financière et personnelle de l’emprunteur français.

Le prêt à l’étranger pour Français est un financement qui s’adresse aux Français mais où l’organisme de prêt se trouve hors de France. Le crédit à l’étranger pour expatrié français est un emprunt proposé à un français vivant hors de France par une banque domiciliée dans le pays où il se trouve également.

Le financement pour Français à l’étranger semble être à première vue une solution créative pour emprunter de l’argent auprès de banques basées dans un pays étranger mais il faudra alors différencier entre deux cas: le Français résident à l ‘étranger et le Français non-résident. L’emprunt pour Français à l’étranger alors qu’il ne devrait pas constituer de problème pour le résident dans un pays à l’étranger, il peut le devenir en tant qu’emprunteur titulaire de la nationalité française sans être résident du même pays que la banque à laquelle on s’adresse.

Le crédit pour Français non-résident à l’étranger constitue toujours un défi pour tout organisme prêteur se trouvant sans un pays à l’étranger en vue de l’absence de la domiciliation de salaire de l’emprunteur ainsi que de l’accès de la banque étrangère à certaines garanties.

RAISONS PRINCIPALES POUR UNE DEMANDE DE PRÊT À l’ÉTRANGER PAR UN FRANÇAIS

Les raisons principales pour une personne de nationalité française de demander un financement à l’étranger sont multiples et vont dépendre des situations personnel et financière de chaque emprunteur. Ce qui pousse les Français à rechercher des prêts internationaux est justifié par les situations suivantes:

  • Fichage bancaire auprès de la Banque de France (FICP, FCC, interdit bancaire).

  • Surendettement avec une absence d’accès à de nouveaux crédits.

  • Meilleurs termes et conditions de financement.

  • Assurance emprunteur non obligatoire à l’étranger.

  • Les banques n’ont pas accès au fichier de la Banque de France.

D’autres situations personnelles motivent l’option d’un prêt à l’étranger pour un Français:

  • Expatriation avec déménagement complet accompagnée de besoins de financement.

  • Mi-expatriation qui correspond à la situation des travailleurs frontaliers qui vivent dans un pays et travaillent dans un autre.

QUELS CRÉDITS N’EXISTENT PAS EN FRANCE MAIS À L’ÉTRANGER?

A l’étranger, il existe un grand nombre de facilité de financements qui ne sont nullement représente en France, il s’agit du:

  • Prêt sur salaire.

  • Prêt entre particulier (sérieux et régulé).

  • Prêt sur gage sur voiture avec nantissement de carte grise.

  • Nantissement d’un bien immobilier pour en financer l’achat d’une résidence secondaire.

Le prêt à l’étranger pour un Français est plus complexe à obtenir car les pré-conditions sont nombreuses et sont toujours liées à la capacité de l’emprunteur de respecter les obligations de remboursement d’un financement qu’il soit fiché ou non fiché.

Aussi dans le cas ou une personne qui est fiché FICP ou interdit bancaire en France et qu’elle cherche un crédit à l’étranger, elle obtiendra un accord de prêt si elle apporte assez de garanties pour convaincre le prêteur étranger qui est indifférent au fichage.

Aussi il est conseillé à un Français non-résident pour obtenir un accord d’emprunt à l’étranger de procéder de la manière suivante:

  • Sélectionner un pays de l’espace de l’Union Européenne.

  • Exposer la demande prêt auprès d’un courtier (les courtiers à l’étranger sont très efficaces).

  • Apporter des justificatifs prouvant un bon historique bancaire de France avec lettre de référence.

  • Eventuellement domicilier une partie de ses revenus auprès de l’organisme prêteur à l’étranger.

  • Ouvrir un dépôt et déposer des actions ou bien des obligations.

  • Procéder éventuellement au nantissement d’assurance-vie.

AVANTAGES DU PRÊT POUR UN FRANÇAIS À L’ÉTRANGER

Les avantages du prêt à l’étranger pour un Français sont comme déjà mentionnés nombreux, et pour résumer il permettent certainement d’élargir le champ de la concurrence et du choix dans les questions de financements.

INCONVÉNIENTS DU PRÊT À L’ÉTRANGER POUR UN FRANÇAIS

Les inconvénients du prêt à l’étranger existent malheureusement et peuvent être:

  • Désillusion quant aux difficultés à obtenir un crédit en tant que non-résident.

  • Problèmes de communication lorsque le pays prêteur n’est pas francophone.

  • Déplacement obligatoire, car les banques à l’étranger évitent les demandes en ligne et souhaite avoir une rencontre physique, au moins lors du premier contact.

RISQUES DU CRÉDIT À L’ÉTRANGER POUR FRANÇAIS

Bien entendu les risques liés à un prêt à l’étranger pour Français sont attribuables à beaucoup de facteurs et qui sont difficiles à contrôler. Toute transaction financière qui traverse une frontière est soumise à des risques:

  • Risque des taux d’intérêt (si on emprunte auprès d’un pays qui n’est pas dans la zone Euro)

  • Risque du taux de change (pour la zone non Euro).

L’exemple de ces risques a été illustre lorsque de nombreux ménages hongrois attirés par les bas taux d’intérêt suisses avaient contracte des taux immobiliers en Francs Suisse n’ayant pas prévu la dévaluation du Florin hongrois par rapport aux devises étrangères mélangé à une augmentation drastique des taux d’intérêt en Hongrie. Conséquences: le prêt immobilier contracte initialement s’est vu tripler.